SEO : 10 éléments à optimiser dans vos articles

par | Mar 30, 2020 | Référencement naturel (SEO) | 2 commentaires

Vous avez entendu dire qu’il fallait écrire des articles de blog pour améliorer le référencement naturel de votre site internet mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Dans cet article, je vous explique quels sont les 10 éléments à optimiser pour le SEO dans vos articles de blog.

 

 

10 éléments à optimiser dans vos articles SEO

Rédactrice web depuis 2016, je vais vous faire part de toutes les techniques que j’ai découvert au fil des années et vous détailler chaque point abordé ci-dessous.

 

1. Penser à l’utilisateur

Le premier réflexe à avoir pour écrire du contenu optimisé est de penser à l’utilisateur. Que recherche-t-il, quel problème a-t-il, quelle solution pouvez-vous lui apporter ?

En répondant à ces questions, vous vous assurez d’écrire du contenu qui apporte une réelle valeur ajoutée. C’est précisément ce que Google et les moteurs de recherche souhaitent mettre en avant dans les résultats de recherche.

 

2. Utiliser des mots clés

Les mots clés permettent de positionner votre article sur des termes de recherche que tapent les internautes dans les moteurs de recherche.

Donc, si vous n’insérez aucun mot clé dans votre contenu, Google ne pourra pas identifier que votre contenu répond à telle ou telle recherche. Soit vous ne serez pas indexé dans les résultats de recherche, soit vous serez indexé mais pour des termes qui seront peut être à l’opposé de ce que vous auriez souhaité.

Pour éviter cela, il faut définir des mots clés juste après avoir fixé le thème de votre article et avant de commencer sa rédaction !

Pour définir vos mots clés, vous pouvez créer une liste d’après votre logique et feeling et vérifier sa véracité en utilisant des outils tels que Answer The Public ou UbberSugest.

Il n’est pas nécessaire de bâtir une liste de 100 mots clés ! Pour rester qualitatif et ciblé, il faut dégager un mot clé principal et quelques mots clés secondaires.

Si vous utilisezr WordPress, vous pouvez utiliser le pluging Yoast SEO qui vous indiquera si votre mot clé principal est assez présent dans le contenu texte de votre article.

 

3. Développer un champs lexical

Développer un champs lexical autour de votre mot clé principal est très important : cela permet d’augmenter la compréhension des moteurs de recherche que votre contenu traite de tel ou tel sujet.

Lorsque j’ai mis en place une stratégie de contenu pour Equiswap – une marketplace pour vendre du matériel d’équitation entre particuliers –  j’ai d’abord défini mes mots clés principaux et le champs lexical à développer avant d’écrire les articles de blog.

Par exemple, pour le mot clé « couverture cheval », le champs lexical faisait référence à : l’hiver, comment couvrir son cheval, la tonte du cheval, les saisons, les guides de tailles, ect. Cela a permis de donner plus de poids à mon contenu et de façonner une image d’expert aux yeux des moteurs de recherche qui m’ont référencé dans les premiers résultats pour la requête « guide tailles couverture cheval ».

4. Optimiser les titres HN

Les titres HN correspondent en réalité aux balises HN ou balises H123456. Nous rentrons dans une notion technique de code HTML avec ce quatrième point. Avant d’aller plus loin, je vous propose de voir ensemble ce qu’est une balise HN.

 

 

Les titres HN ont une importance pour le SEO. Étant du code HTML, ils sont scannés par les robots des moteurs de recherche. Il est donc nécessaire de faire apparaitre un mot clé dans vos titres.

Mais le travail d’optimisation ne s’arrête pas là.

⚠ Comme nous l’avons vu, la balise <H1> est la plus importante. C’est elle qui est scannée en priorité par les robots des moteurs de recherche et c’est elle qui a le plus de poids pour votre référencement. Cependant, une page internet ne doit comprendre qu’une seule balise H1 qui ne doit pas être précédé de balise H23456.

Il est important d’apporter une logique à l’enchaînement de vos titres : votre plan doit permettre la compréhension de votre article.

Enfin, éviter d’écrire en majuscule, les robots n’aiment pas cela car ils considèrent que ça gène la lisibilité ou qu’il s’agit de sur optimisation.

Pour justifier les titres de vos article en balise HN, il vous suffit d’utiliser le système de traitement de texte de votre CMS. Par exemple, sur WordPress cela ressemble à ça :

insérer une balise HN dans un article wordpress

 

5. Répondre à des questions

Il ne faut pas perdre de vue que le but d’un blog n’est pas de raconter la vie de l’entreprise mais d’apporter de la valeur à ses prospects. Au travers des articles, on doit donc répondre à des questions, et plus particulièrement à celles que les prospects se posent.

Ici on entre dans une logique de marketing de contenu car la réponse à des questions permet d’optimiser plusieurs points SEO :

  • penser à l’utilisateur et lui amener de la valeur ajoutée;
  • travailler son image de marque et s’imposer comme un expert de son domaine;
  • écrire du contenu long et structuré.

 

 

6. Insérer des Featured Snippet

Avant d’aller plus loin, je crois qu’il est essentiel de définir ce qu’est un « featured snippet ».

 

 

Avec cette définition, je pense que vous comprenez l’intérêt d’insérer des featured snippet dans vos articles : ils permettent naturellement d’être mis en avant sur la première page des résultats de recherche.

Voici un exemple de ce à quoi cela ressemble :

exemple d'un featured snippet

 

Pour insérer cela dans vos articles, il faut répondre à une question que les internautes soumettent à Google (une question lié à la thématique de votre article bien entendu) et formuler la réponse avec l’une de ces options :

  • utiliser une listes à puces ;
  • utiliser un tableau ;
  • écrire une définition de 60 caractères maximum.

Il est également important de formuler la question et de la justifier en balise HN avant de donner la réponse. Pour donner plus de chance à votre contenu d’être référencé comme un featured snippet, vous pouvez l’encadrer dans une balise <div>. Le fait de placer cette balise aide les robots des moteurs de recherhe à identifier plus facilement votre featured snippet. En code HTML, cela donne :

<div>

<h2> La question que pose l’internaute à Google </h2

<p> Ma réponse à cette question en 60 caractères si je décide d’y répondre par une définition </p>

</div>


Pour insérer cette balise-là, il vous suffit de passer l’éditeur de texte de votre CMS en mode « source » et d’insérer à la main la balise. Gardez à l’esprit que pour créer un featured snippet, il faut être clair et concis pour faciliter au maximum la compréhension rapide de la réponse.

 

7. Créer du maillage interne

Le maillage interne fait partie de ce qu’on appelle le netlinking. Il s’agit de placer un lien dans le contenu qui renvoie vers une autre page de votre site internet (ou un autre article de votre blog).

Bien entendu, il ne s’agit pas de placer un maximum de liens dans votre article ! Il faut suivre une certaine logique et l’intégrer de manière à ce que ces liens apportent une réelle valeur ajoutée au lecteur. Par exemple, vous pouvez placer un lien interne lorsque vous aborder un sujet qui a été définit de manière plus complètement dans un autre article.

Si possible on placera ces liens sur des mots clés, sans oublier la pertinence que cela doit apporter au lecteur !

Le but avec le maillage interne est de créer des connections entre les pages de votre site internet. Si vous possédez déjà des pages qui sont très bien référencée, penser à les utiliser en priorité.

 

8. Insérer des liens externes

Comme pour le maillage interne, les liens externes sont une technique de netlinking. Ici au lieu de placer des liens qui pointent vers notre site internet, on placera des liens qui renvoient vers d’autres sites internet. C’est ce qu’on appelle des backlinks.

Ces backlinks favoriseront le référencement naturel des sites que vous citerez dans votre contenu car, pour Google ils agissent de la même manière qu’une recommandation : au plus il y a de backlinks qui pointent vers un site, au plus cela signifie que ce site est populaire. Si le site est populaire, Google écoutera « l’opinion public » et le favorisera dans les résultats de recherche.

Ici, nous pouvons appliquer deux stratégies :

  • tisser des partenariats avec des sites qui sont sur la même thématique que la nôtre pour s’échanger des backlinks ;
  • sélectionner des sites déjà très bien référencés et appréciés par Google pour tenter de gagner des points dans le classement.

Sachez que si la première option parait être un échange gagnant / gagnant, elle est aujourd’hui rarement possible gratuitement. Les sites qui disposent d’un excellent référencement font payer les échanges de liens. Si vous ne souhaitez pas débloquer de budget pour cela, vous pouvez proposer aux médias en ligne qui sont dans votre thématique de leur écrire un article gratuitement en échange d’un lien.

Pour la seconde option, vous devez privilégier certains sites. Personnellement, j’essaie au maximum d’insérer des liens Wikipédia et YouTube dans mes contenu. Wikipédia est sans aucun doute le site le mieux référencé au monde et YouTube appartient à Google ! (Family Connection, vous avez compris 😉).

 

9. Optimiser les images

Insérer des images permet d’illustrer les informations que vous décrivez dans votre contenu. C’est particulièrement utile pour les articles tutoriels puisque les images apportent une valeur ajoutée non négligeable pour la compréhension du lecteur.

Cependant, les images permettent aussi d’optimiser vos articles pour le référencement naturel !

Qu’on soit clair : Google n’est pas en capacité de définir ce que représente l’image. Cependant, il existe une petite balise en code HTML, la balise <alt> qui permet de décrire l’image… Elles ont aussi une balise title qui permet l’affichage du titre de l’image lorsque celle-ci ne d’affiche pas.

Ces balises sont scannées par les robots des moteurs de recherche. Il faut donc s’en servir pour y insérer un mot clé !

⚠ Attention tout de même à la sur-optimisation ! Ce n’est pas parce que vous avez cette possibilité pour optimiser vos articles que vous devez ajouter une image à chaque paragraphe. D’autant plus que les images ralentissent le téléchargement des pages et qu’un temps d’affichage long pénalise le SEO.

 

10. Écrire du contenu long

Écrire du contenu long est un bon moyen pour prouver à Google que vous souhaitez apporter de la valeur ajoutée à vos lecteurs et que vous prenez la peine de donner un maximum de détails dans votre article.

C’est pourquoi il est recommandé d’écrire au moins 1000 mots pour optimiser un article de blog. Bien entendu, si votre marché est très concurrentiel, je vous recommanderai de produire des articles plus longs et plus complets que ceux de vos concurrents !

Si vous n’êtes pas habitué à écrire et que la densité de contenu à produire vous fait peur, sachez qu’il est préférable de prendre le temps pour produire des articles qui soient vraiment qualitatifs – quitte à publier nettement moins souvent – plutôt que de tenir un rythme de publication soutenu qui sera au détriment de la qualité et donc, de l’efficacité …

 

Je viens de vous présenter les 10 éléments à optimiser pour améliorer le référencement de vos articles de blog. Ce que vous devez retenir en priorité est que vous devez apporter de la valeur ajoutée à vos lecteurs. C’est de cette manière que vous rendrez vos contenus efficaces, que ce soit d’un point de vue technique ou commercial.

Si jamais je n’ai pas répondu à toutes vos questions, vous pouvez me laisser un commentaire. Je vous répondrai avec plaisir !

 

Comment optimiser un article pour le SEO

2 Commentaires

  1. Haulet

    Merci pour cet article très intéressant et très pédagogique!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *