Rédacteur web freelance : quels frais à prévoir en autoentreprise?

par | Mar 31, 2021 | Devenir entrepreneur | 0 commentaires

Le statut de l’autoentreprise est une branche simplifiée du régime de l’entreprise individuelle. Bien qu’allégé au niveau de l’administratif et des charges, il faut néanmoins prévoir des frais lié à l’entreprise et à son activité de production de contenu.

Vous souhaitez vous lancer en tant que rédacteur web freelance et créer votre autoentreprise ? Découvrons ensemble les bons investissements et les frais à prévoir dans cet article.

 

Quels frais prévoir pour être rédacteur web ? 

  1. Les frais liés au statut d’autoentrepreneur
  2. Les frais d’achat de matériel et logiciels
  3. Les frais degestion
  4. Les frais d’assurance
  5. Les frais liés à la communication
  6. Les frais liés au lieu de travail

 

1. Les frais liés au statut d’autoentrepreneur

Bonne nouvelle pour votre porte-monnaie : le statut d’autoentrepreneur est sûrement un des statuts les moins coûteux qui existent puisque la création de l’entreprise (et sa cessation) est totalement gratuite !

Vous n’avez donc pas besoin de payer les démarches administratives et de verser un capital. Cependant, des charges mensuelles ou trimestrielles vous seront demandées pour la TVA, les contributions sociales et l’impôt sur le revenu.

 

Le seuil de TVA en autoentreprise

Un autoentrepreneur est exonéré de la TVA s’il ne dépasse pas un certain seuil. Ce seuil est fixé en fonction de l’activité de l’autoentreprise et du chiffre d’affaires réalisé.

Voici les seuils de TVA fixés en autoentreprise :  

Type d’activité Seuil de tolérance pour 2 années consécutives (2021) Seuil majoré fixé (2021)
Activité commerciale  85 800 € 94 300 €
Activité libérale 34 400 € 36 500 €

 

Notez que si les seuils de tolérance sont dépassés deux années consécutives, l’autoentrepreneur sera automatiquement soumis à la TVA dès la 3e année.

 

L’impôt sur le revenu

L’impôt sur le revenu s’adapte à votre chiffre d’affaires annuel. Si vous ne réalisez aucun chiffre d’affaires, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur le revenu à payer.

À partir du moment où vous réaliserez un chiffre d’affaires, vous serez prélevé d’un certain pourcentage en fonction de votre secteur d’activité.

  • Un taux de 1% pour l’achat et la revente de marchandise ;
  • Un taux de 1,7% pour les prestations de marchandises ;
  • Un taux de 2,2% pour les activités libérales.

L’impôt est aujourd’hui prélevé à la source et est calculé selon le résultat de chiffre d’affaires de l’année précédente. Les hausses ou baisses d’activité peuvent être anticipées via votre espace professionnel impot.gouv.

 

Les contributions sociales

Les cotisations sociales sont au choix calculées de manière mensuelles ou trimestrielle et sont à verser à l’URSSAF. Tout comme l’impôt sur le revenu, le montant de votre contribution sociale est calculé en fonction de votre chiffre d’affaires.

Par conséquent, si vous ne faites pas de chiffre d’affaires vous n’aurez aucune contribution à payer. Attention, cela ne vous exclue pas de devoir réalisé votre déclaration auprès de l’URSSAF.

Selon le secteur d’activité dans lequel vous évoluez, les taux sont préalablement définis :

  • Un taux de 12,80% pour l’achat et la revente de marchandise
  • Un taux de 22% pour les services et activités libérales non réglementées
  • Un taux de 22% pour les activités libérales réglementées.

 

Vous pouvez faire le choix de payer votre impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales soit tous les mois ou tous les 3 mois. C’est ce qu’on appelle le versement libératoire.

Le site du gouvernement vous explique comment vous acquitter de vos charges sociales et opter pour l’option du versement libératoire.  

 

La CFE

La CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) est un impôt local à payer, et ce même si vous travaillez de chez vous et payez déjà une taxe d’habitation et/ou taxe foncière.

Le montant de cette taxe dépend de la commune où votre autoentreprise est domiciliée et de votre chiffre d’affaires réalisé en N-2. Notez que la CFE n’est pas due si vous réalisez un chiffre d’affaires inférieur à 5 000€.

Voici les tranches d’imposition de la CFE en fonction du chiffre d’affaires :

Chiffre d’affaires N-2 Fourchettes de la CFE à payer
De 0 € à 5 000 € 0 €
De 5 001 € à 10 000 € 221 € – 526 €
De 10 001 € à 32 600 € 221 € – 1050 €
De 32 601 € à 100 000 € 221 € – 2 207 €

 

 

2. Les frais d’achat de matériel et logiciels

En étant rédacteur web freelance, vous allez probablement devoir investir dans des logiciels et dans un peu de matériel informatique.

 

Logiciel de traitement de texte

Le type de logiciel primordial lorsqu’on est rédacteur web est bien évidemment le logiciel de traitement de texte. Si vous vous orientez vers la suite Microsoft, comptez un budget de 70€ par an.

 

Logiciel correcteur d’orthographe

La bonne maîtrise de l’orthographe fait partie des prérequis essentiels pour devenir rédacteur web. Mais bon, comme un petit coup de pouce est toujours le bienvenu, vous pouvez investir dans un correcteur d’orthographe tel qu’Antidote. Il faut compter 100€ pour l’achat de la licence du logiciel, personnellement Antidote me facilite la tâche !

 

Logiciel pour planifier et s’organiser

L’organisation lorsqu’on est autoentrepreneur est essentielle ! Pour vous aider, il existe des outils gratuits tels que Trello ou Clickup qui vous permettent de créer très simplement vos plannings éditoriaux ou de gérer vos relations clients (CRM). Selon vos besoins, vous pouvez être amené à souscrire l’offre Pro des outils en ligne.

 

Achat de matériel

Concernant les besoins matériels, vous n’avez pas besoin de faire de grosses dépenses.

Il vous suffit de vous munir simplement d’un ordinateur fonctionnel qui supporte les logiciels dont nous venons de parler ainsi que d’une bonne connexion internet, essentielle pour les recherches sur les articles.

 

3. Les frais de gestion

Les frais de gestion sont communs à n’importe quel type d’entreprise. Néanmoins, ils sont beaucoup moins onéreux en autoentreprise puisque vous êtes exonéré de comptabilité.

 

Logiciel de facturation

Bien que vous n’ayez pas besoin d’un comptable, je vous conseille fortement de vous équiper d’un logiciel de facturation tel que Freebe qui vous reviendra à 89€ par an et qui a été spécialement créé pour les freelances.

En plus de la facturation, Freebe assure aussi la gestion de vos dépenses. Cela vous permettra de mieux vous retrouver dans vos dépenses et dans vos entrées d’argent.

 

Frais bancaires

Lorsqu’on crée son autoentreprise, on a l’obligation (depuis le 1er janvier 2015) de créer un compte bancaire qui regroupera l’ensemble des transactions liées au fonctionnement de l’entreprise. Il n’est cependant pas obligatoire de créer un compte professionnel, vous pouvez simplement créer un compte courant.

À noter que les banques obligent parfois la création d’un compte pro. Si c’est le cas de votre banque, vous pouvez opter pour l’ouverture d’un compte chez Qonto, banque en ligne rapide et efficace.

 

4. Les frais d’assurance

Lorsqu’on est autoentrepreneur, il faut penser à souscrire un certain nombre d’assurances pour soi, mais aussi pour son activité professionnelle.

 

Mutuelle et maintien de revenu

On ne rigole pas avec la santé ! En tant qu’autoentrepreneur, vous devez penser à vous assurer. Les cotisations s’élèvent à environ 30€ par mois si vous choisissez une mutuelle dite « basique ».

En choisissant certaines mutuelles adaptées aux indépendants telles que Wemind, vous paierez certes plus cher, mais vous pourrez bénéficier du maintien de vos revenus en cas de problème de santé.

 

RC Pro (Responsabilité Civile professionnelle)

La RC Pro a pour but de vous protéger en cas d’accident ou de problèmes liés à une de vos prestations. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire lorsqu’on est rédacteur web, elle reste vivement conseillée.

 

Protection juridique

Il est possible qu’en étant rédacteur web freelance, vous tombiez sur des clients mauvais payeurs. C’est pour ce genre de situation qu’il est intéressant d’avoir une protection juridique : ce service vous permet d’avoir des conseils et une aide précieuse en cas de litige.

Notez que votre Mutuelle et/ou que votre RC Pro peuvent comprendre une protection juridique.

 

5. Les frais liés à communication

Pour trouver des clients lorsqu’on est rédacteur web freelance, il est essentiel d’avoir mis en place des outils de communication. Certains de ces outils représentent des coûts plus ou moins importants.

 

Site internet

Il n’est pas indispensable, mais vivement conseillé d’avoir votre propre site internet pour générer des devis.  Si vous créez vous-même votre site internet avec un CMS tel que WordPress, prévoyez des frais liés à l’hébergement de votre site soit environ 35€ par an.

Si vous souhaitez passer par un professionnel compté environ 1000€ + l’hébergement.

Vous pouvez également créer un blog professionnel gratuitement afin de montrer votre expertise en rédaction web. 

 

Les publicités (Google Ads)

Les publicités web sont des investissements qui ne sont pas non plus obligatoires, mais parfois pertinents pour booster son activité pendant les périodes creuses.

Si vous choisissez de faire de la publicité avec Google Ads par exemple, vous aurez la possibilité de fixer un budget maximal à ne pas dépasser. Les publicités Google fonctionnent avec l’achat de mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Le prix des mots clés varie en fonction de la concurrence.

 

Les cartes de visite

Les cartes de visite peuvent être un atout lorsqu’on est autoentrepreneur, faire fabriquer des cartes ne demande pas un gros investissement avec des sites d’impressions tel que VistaPrint vous pouvez vous en sortir avec 20€ les 250 cartes.

Personnellement, je n’ai jamais fait faire de carte de visite. On m’en demande rarement et lorsque l’occasion se présente je préfère ajouter la personne sur Linked’In ou Instagram plutôt que de lui donner ma carte, les réseaux sociaux étant plus propices pour créer un réel lien.

 

6. Les frais liés au lieu de travail

Les frais liés à votre lieu de travail peuvent être évités si vous choisissez de travailler depuis chez vous. Cependant les espaces de co-working représentent une bonne alternative pour travailler dans un espace calme et pour se créer un réseau. Concernant les tarifs, ces derniers varient selon la région dans laquelle vous exercez.

 

Avoir opté pour le statut simplifié d’autoentrepreneur si vous êtes rédacteur web freelance nécessite la prise en compte de tous les frais que nous avons abordés dans cet article. La connaissance de vos frais vous sera aussi utile pour fixer le prix de vos prestations.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fringilla sed libero tempus eget commodo pulvinar sit ante. quis Curabitur efficitur.